• Jeux vidéos

     

     Jeux vidéos

     

    Entre l'usage d'une langue étrangère, la lecture, et la réflexion, les jeux vidéo apportent nombre lot de compétences .....

    D'après « Jacques Perriault, professeur en sciences de l'information et de la communication à l'université de Paris X-Nanterre :

     

    Jacques Perriault : (...) Les jeunes ne jouent pas "bêtement", ils s'intéressent beaucoup à la découverte des règles, nombreuses et complexes. Ils construisent une hypothèse à partir des faits observés, puis la testent. Or c'est précisément grâce à cet exercice de la pensée inductive que se font les grandes découvertes scientifiques. Malheureusement, les jeunes ne savent pas que le jeu vidéo prédispose à la pensée scientifique parce que l'école ne s'y intéresse pas, et donc ne les aide pas à analyser leur pratique.

    De nombreuses études ont montré que la pratique du jeu vidéo développait diverses compétences. D'abord, la capacité de traiter l'information en parallèle : pouvoir manier plusieurs données à la fois en les contrôlant, et savoir gérer des systèmes d'interruption de tâches (arrêter un processus en cours pour prendre en compte l'urgence, puis revenir à la tâche précédente en la reprenant au bon endroit). Les jeux vidéo améliorent également la gestion de l'inattendu : évaluer une situation en prendre la bonne décision. Ils développent la "sérendipité", l'art de trouver des données que l’on n’attend pas et de les exploiter. Le sens de l'à-propos, en un mot. Enfin, ils accroissent les capacités d'anticipation. »

    « Tous les jeux permettent d'acquérir des compétences : planification stratégique, abstraction spatiale, psychomotricité, mémorisation, attention. Les jeux apportent un bienfait en termes de persévérance, de gestion de frustration, de tolérance, d'ouverture vers l'autre. Ils développent la curiosité intellectuelle. Les jeux vidéo peuvent amener un enfant à apprendre à faire du montage pour mettre sa vidéo sur YouTube, à utiliser Photoshop. Ils vont ouvrir sur tout un tas d'autres apprentissages qui vont se faire sans bruit. »

     

    « Il faut après s'intéresser à la façon dont la compétence sociale que le jeune a acquis va pouvoir être accompagnée vers le réel. Le tout, ça va être de trouver les points de passage entre les valeurs des parents, les jeux et la réalité. Le jeu vidéo apporte beaucoup en anglais. Tout seul on se met à chercher, à apprendre. »

     

    Minecraft

    Jeux vidéos

     

     

    Le jeu est entièrement évolutif et le joueur y agit à sa guise. Il recrée toutes les constructions qu'il souhaite. On peut aussi donner un thème aléatoire et se retrouver. Il y a une hiérarchie sociale qui va se mettre en place. On voit vraiment tous les reflets de la société qui se retrouvent sur de la créativité. Il y a un aspect collaboratif et créatif et l'univers est libre.

    Le succès de Minecraft vient aussi du retour aux valeurs anciennes. Les jeux aujourd'hui ont de plus en plus des graphismes hyper réalistes. Or, les enfants sont aussi intéressés par les choses "moches" avec lesquelles on peut tout faire. C'est rassurant parce que ça ne nous ressemble pas. Cela crée une distance supplémentaire entre soi et le jeu, ce qui permet de mieux se l'approprier

    Pokémon go 

    Jeux vidéos

     

    Garder la forme en se cultivant

     Pokémon Go est un excellent moyen de se dépenser au quotidien. En marchant, en courant, ou en faisant du vélo, la quête de Pokémon permet d'exercer une activité physique régulière très intéressante reconnue par les institutions de la santé ! Cela permet aux enfants de sortir plutôt que de rester enfermé, et qui plus est de découvrir les différents patrimoines culturels aux alentours grâce à la présence de Pokéstops. Pokémon Go attise ainsi la curiosité, nous instruit, et nous fait faire du sport !

    Des vertus sociales intéressantes

    Le jeu de Niantic permet aux utilisateurs de se retrouver dans des parcs et autres lieux de regroupement afin de chercher les Pokémon. Il participe à l'insertion sociale des joueurs ainsi qu'à l'esprit d'équipe. Parallèlement, les Pokéstops permettent de revisiter l'environnement urbain. Afin de récupérer des Pokéballs il est nécessaire de se rendre dans des lieux oubliés de l'espace urbain comme des rues méconnues, des œuvres de street-art, des fresques murales etc...

    Repérage sur un GPS

     

    Pour trouver le pokémon désiré, il faudra trouver ses données GPS et arriver à se repérer sur la carte de la ville afin de l’attraper.

     

    Sur le site cursus.edu nous apprenons :

    Sous tension

    Les réflexes et l’anticipation sont des caractéristiques courantes nécessaires dans les jeux vidéo car les niveaux sont souvent chronométrés et les dangers imminents peuvent venir de toute part. Il faudra donc surmonter les obstacles en se mettant sur le qui-vive tout en devant gérer notre «timing». Il est donc évident qu’on ne peut dissocier rapidité et compétence dans un jeu vidéo puisque nous aurons toujours soit un monstre à sa poursuite, soit un temps limité pour accomplir une tâche.

    Méthode et organisation

    Au travail, on vous demande d’être organisé pour être performant et bien qu’on ne vous le demande pas dans la vie privée, vous constatez qu’il est quand même plus pratique de l’être. Le jeu vidéo permet d’acquérir une méthodologie comme par exemple dans les jeux de puzzle comme Tetris ou autres jeux du genre qui demandent de classer des éléments selon certains critères. Cependant, cette compétence est requise dans presque la totalité des jeux existants sous d’autres formes.

    Les jeux vidéo requièrent également un sens de la gestion des ressources comme pour gérer le stock des munitions ou encore votre monnaie virtuelle, votre énergie, etc…, à utiliser à bon escient pour vous permettre de tenir le coup tout au long de la partie. Il vous faudra donc être parcimonieux dans l’usage de vos actifs pour avoir les moyens d’aller jusqu’au bout ou du moins, le plus loin possible. Dans la vie professionnelle et dans la vie privée, il en est de même pour la gestion des ressources humaines, énergétiques, économiques, etc… et même pour votre budget personnel.

    Les nombreuses études démontrent les bienfaits que peuvent apporter les jeux vidéo, dans la mesure où on en abuse pas.

    Vision et perceptions

    Les jeux vidéo améliorent l’acuité visuelle et plus particulièrement dans les jeux de tir. L’Université de Rochester (USA) a comparé l’amélioration des capacités visuelles en comparant des joueurs et des non joueurs. Il s’avère que les premiers présentent une attention visuelle beaucoup plus large sans se laisser trop distraire par ce qui les entoure et pouvaient donc réaliser des tâches plus complexes après s’être entrainé une dizaine d’heures sur un jeu vidéo. Alors que les non joueurs amélioraient uniquement leur performance.

    Ce type d’expérience certifie que les jeux peuvent facilement être utilisés pour entraîner des pilotes mais aussi pour améliorer l’état de santé de personnes ayant eu un AVC.

    Anti-stress

    Une autre étude de l’Université d’Oxford a voulu démontrer que le jeu Tetris (encore lui !) pouvait contribuer à une thérapie en stress post-traumatique en réduisant les souvenirs du vécu des patients. Déjà, les jeux vidéo sont à eux seuls des anti-stress qui permettent de s’évader après une journée bien remplie, dès lors où l’on en abuse pas.

    Résoudre des problèmes dans un environnement complexe est matière courante dans un jeu vidéo, ce qui permet d’acquérir dans la vie réelle cette capacité de prendre une décision rapidement face à une situation qui peut être compliquée.

    Mise en contexte

    Les jeux vidéo ne sont évidemment pas une solution parfaite pour améliorer nos compétences, nos savoirs-faires ou notre mémoire, car comme le souligne Liliane Lurçat, tous nos sens ne sont pas mobilisés face à un jeu vidéo puisqu’il ne fait appel ni à l’odorat, ni au goût et ni au toucher mais uniquement à l’ouïe et à la vue. Pourtant les trois premiers sont essentiels au développement cognitif.

    Les simulations, qui sont également considérées en tant que jeux, donnent la possibilité de pouvoir évoluer par l’expérience. Ils sont utilisés pour la conduite de véhicules, le pilotage d’engins de l’air, les interventions chirurgicales, etc… ils permettent également de susciter l’empathie ou de sensibiliser à des problèmes comme l’écologie, la société, l’humanité, tout simplement parce qu’ils permettent aux joueurs de ressentir les choses en les plaçant en situation et être engagé dans un jeu permet de mieux apprendre.

    Réhabilitation

     

    Les exemples d’études sont trop abondants pour toutes les présenter étant donné le nombre de domaines dans lesquels on en fait usage, cependant, un dernier nous semble intéressant à souligner. Il s’agit d’une étude britannique sur l’amélioration en lecture d’enfants dyslexiques via des jeux d’action et publiée dans la revue Current Biology. La difficulté d’attention étant l’un des problèmes principaux d’un enfant dyslexique, le jeu vidéo d’action, qui requiert fortement l’attention par des objets mobiles à gérer, fait appel à une concentration visuelle plus importante du joueur.

    Soulignons tout de même que la plupart de ces études sont réalisées sur un minimum d’échantillons et en tirer des conclusions hâtives seraient sans doute inopportunes. Néanmoins les expériences sont bel et bien réelles et ne demandent que d’être développées à plus grande échelle.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :